cafard blatte germanique

Le mot « cafard » regroupe l’ensemble des différents types de blatte (plus de 4 400 espèces dans le monde). Malgré le nombre important de ses insectes, l’on trouve que quatre types dans les maisons et l’espèce la plus répandue est la blatte germanique. 

La blatte germanique est la plus petite d’espèce de cafard. Elle peut mesurer jusqu’à une quinzaine de millimètres de longueur à l’âge adulte. Son corps est ovale et aplati, de couleur jaune paille à brun clair, avec deux bandes longitudinales noires sur le thorax. Elle se distingue aussi par deux longues antennes courbées vers l’arrière et par deux paires d’ailes recouvrant l’abdomen. Elle se déplace rapidement grâce à ses 6 pattes. Bien qu’elle possède deux paires d’ailes, elle ne vole pas vraiment. Elle va plutôt s’en servir pour planer. Originaire d’Asie, elle figure parmi celles que l’on rencontre le plus souvent, en particulier près dans les logements. Elle représente plus des trois-quarts des infestations de cafards. 

Comment se déroule la reproduction ? 

La femelle pond de 8 à 40 neufs dans une capsule (oothèque) qu’elle transporte avec elle, à l’extrémité de l’abdomen. Lorsque les œufs sont matures, après environ 28 jours, elle dépose cette capsule dans une fente ou près d’un mur. Les jeunes naîtront quelques jours plus tard. Dans chaque oothèque, se trouve plus d’une trentaine d’œufs. Une femelle produit en moyenne cinq de ces oothèques au cours des 6 mois de sa vie. Elle pourra ainsi obtenir de 20 000 à 30 000 descendants au bout d’une année.

Quel est leur habitat préféré ?

Ces insectes ne supportent pas la lumière, ils se cachent dans les endroits sombres, comme les fentes, les crevasses, et de préférence bien chauffés. Elles évitent les pièces froides. Les cafards préfèrent les locaux chauds et humides. La cuisine est leur lieu de prédilection. On les trouve derrière les réfrigérateurs ou dans les armoires, et les chaufferies, à proximité des thermostats, plutôt que les pièces de séjour ou les chambres à coucher (généralement plus froides), d’où ils sortiront se nourrir lorsque la nuit sera tombée.

Quels sont les risques face à cet insecte ?

Les cafards se nourrissent de tout ce qui se trouve dans une cuisine. En se promenant un peu partout, elles souillent la nourriture et les ustensiles de leurs excréments et répandent une sécrétion malodorante qui leur coule de la bouche. Lorsque la vaisselle a été souillée par ses insectes, le goût, des aliments chauds peuvent être altérés. Les cafards sont souvent porteurs de nombreuses bactéries et des virus responsables, entre autres maux : l’hépatite infectieuse, intoxications alimentaires, infections urinaires, infections cutanées, d’allergies et de dysenterie.

Comment reconnaître une infestation ?

Si vous voyez ces cafards en plein jour, cela signifie sans doute qu’elles se trouvent en très grand nombre dans votre logement. Il vaut donc mieux faire appel à un exterminateur pour les éliminer. À sa première visite, exterminateur va traiter l’ensemble de la maison avec une priorité pour les lieux infestés, mais aussi tous les itinéraires potentiels d’entrée dans la demeure.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *