accident de la circulation

Une faute d’inattention, un coup de fatigue, un problème mécanique, … et c’est l’accident. La plupart des gens sont perdus dans cette situation. C’est votre cas ? Voici quelques conseils

Protéger, le premier réflexe à avoir

Que vous soyez impliqué dans l’accident ou parmi les premiers à arriver sur place, garez correctement votre véhicule et allumez les feux de détresse. Si l’accident a lieu de nuit, éclairez le véhicule accidenté perpendiculairement pour ne pas éblouir les autres usagers de la route. Avant de sortir de votre voiture, équipez-vous d’un gilet jaune de sécurité, afin d’être plus visible. Faites de même pour les personnes qui vous accompagnent ou les victimes qui seraient sur le bord de la route. Sortez de votre véhicule en passant par les portières de droite et mettez-les à l’abri sur le côté de la route ou derrière la barrière de sécurité si l’accident a eu lieu sur l’autoroute. Balisez les lieux avec le triangle de pré-signalisation 30 mètres avant l’accident pour avertir les autres automobilistes. Coupez le contact et veillez à ce que personne ne fume sur les lieux de l’accident pour éviter tout incendie.

Alertez les autorités nécessaires  

En cas d’accident corporel, il est primordial d’alerter au plus vite les secours en composant le 15 ou le 18 (112 depuis un téléphone portable). Si vous êtes sur une autoroute, un périphérique ou un tunnel, dirigez-vous immédiatement vers la borne d’appel d’urgence la plus proche. Les bornes d’appel sont situées tous les 2 km et vous mettent en relation avec le poste de contrôle sécurité. Elles indiqueront automatiquement votre position aux services d’urgences.

Secourir les victimes

Les gestes à ne pas faire

  • Réconforter les blessés, être rassurant et chaleureux
  • S’assurer que les blessés respirent. Autrement, pratiquer les gestes de premiers secours ;
  • Laissez les victimes dans les véhicules, sauf en cas d’incendie ou autre risque.
  • Desserrer les vêtements (col, ceinture, etc.)
  • Détacher la ceinture de sécurité ;
  • Placer le blessé en position latéral de sécurité (PLS) ;
  • Compresser les plaies en cas de saignement abondant avec un linge (t-shirt, serviette, couverture) ou à défaut, avec votre poing fermé. Évitez toujours de placer un garrot (ceinture…) ;

Ce qu’il ne faut pas faire

  • Donner à manger ou à boire aux victimes Retirer le casque d’un motard blessé
  • Déplacer un blessé ou essayer de le sortir du véhicule sauf en cas danger extrême (éboulement, incendie, immersion, etc.)
  • Si vous êtes amené à déplacer un blessé, il ne faut pas le tirer par les membres. Évitez la torsion de la colonne vertébrale : l’ensemble tête/cou/tronc doit composer un bloc rigide.

Dépannage

Après avoir rempli et signé les constats, contactez votre assistance dépannage si votre véhicule est immobilisé, et demandez-lui de venir vous dépanner ou remorqué. Dans la plupart des cas, le remorquage voiture sera gratuit, et votre véhicule sera rapidement rapatrié chez un garagiste pour effectuer les réparations nécessaires. En cas de doute ou de souci, n’hésite pas à contacter votre courtier d’assurances, ce dernier vous donnera des conseils ou viendra même sur place.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *